Le réseau anonyme Tor lutte contre les bugs

Le réseau anonyme Tor lutte contre les bugs

Le réseau anonyme Tor lutte contre les bugs

Le réseau anonyme Tor est un réseau informatique mondial. Plusieurs serveurs sont mis en œuvre dont la liste est informée publiquement.

bugs.jpg

Le fonctionnement des nœuds permet de rendre anonyme le protocole de contrôle de transmission des connexions. La source d’une session de navigation web est protégée. L’utilisateur instantané du réseau anonyme Tor peut naviguer avec sureté et assurance.  

Pourquoi le réseau anonyme Tor se lance-t-il dans la chasse aux bugs

Idéalement, le réseau anonyme Tor est conçu pour que les conversations soient anonymisées. Mais comme tout software, la sécurité peut subir quelques failles ou des attaques de malwares. Tor a déjà rencontré des cas infortunés qui ont touché FBI, Université et trafic de drogue. Le réseau anonyme Tor est convaincu que plus encore, l’année 2016 suscite des intrusions inattendues.

tor.jpg

Ainsi, Tor s’est proposé d’ouvrir le combat et la chasse aux bugs. Tout le monde peut participer à la chasse, mais dans un premier temps les chercheurs en sécurité sont invités en priorité, et aussi les hackers. Celui qui trouve un bug sera récompensé dont le montant sera déterminé relativement à la valeur des critères qui seront fixés de commun accord. La gravité du bug, puis sa reproductivité seront considérées dans les critères. Les conditions d’exploitation, les modes d’éclaircicément du bug et ses origines peuvent être inclus dans les éléments d’observation et de récompense. 

Quelles en seront les bénéfices pour les utilisateurs ?

A la suite des découvertes des failles et de leurs origines et de leurs causes soumises par les chercheurs qui ont accepté de contribuer à la chasse aux bugs, le programme pourra être ouvert à tout public. A noter que même les développeurs sont conscients des points faibles des codes et des points forts des failles. Le fonctionnement du réseau anonyme Tor va changer selon les résultats des chasses aux bugs. L’objectif est de pouvoir avertir les développeurs à temps et de disposer des informations indispensables pour sécuriser le réseau. Pour réaliser la chasse, tous les clients de la connexion doivent être intéressés afin de pouvoir généraliser par la suite les corrections, y compris les versions Windows, Linux, OS etc. Tous les utilisateurs en seront bénéficiaires.